Tais toi, mais tais toi

Publié le par Kalouette

Donc aujourd’hui, sur l’idée d’une personne qui m’est chère, le défi de Madame T, consistera à raconter une de mes plus grandes hontes.

En y réfléchissant, deux anecdotes me sont venues à l’esprit, et puisque c’est lundi et qu’on a le temps, je vais vous raconter les deux.

La première date de fin 2005. Je venais de quitter une entreprise de jeux vidéo dont il suffit que vous sachiez qu’ils font des trucs pas nets avec les lapins, et je commençais juste à travailler en tant que consultante. Envoyée illico presto en mission au ministère des finances sur un énorme projet donc il suffit que vous sachiez qu’il fait des trucs pas nets avec Peoplesoft, c’était pas le moment de faire n’importe quoi.
Les 15 premiers jours, je lus des montagnes de documents, et m’ennuyai à mourir.
Me prenant en pitié, les collègues d’un bureau voisin, et que je devais intégrer quelques mois plus tard, commencèrent à me demander de menus travaux (café, photocopie, tests en tout genre).
Parmi eux, un développeur au doux prénom de Pierre-Yves (oui je cite, il s’en fiche).
Pierre-Yves est un garçon sympathique, un peu taquin. Très vite il me met en boîte, avec mes questions de novice.
M’en fous j’aime bien qu’on me taquine (quand je suis de bonne humeur) et je réponds sur le même ton.
Ainsi tout l’après-midi nous pratiquons d’agréables joutes, le ton devient ouvertement moqueur, on s’amuse bien.
Fin d’après-midi, mon tel sonne, le prénom de Pierre-Yves s’affiche.

Kalouette
, - oui ?
Pierre-Yves, - bonjour, je te dérange peut-être ?
Kalouette, - ben oui un peu
Pierre-Yves, - désolé
Kalouette, - non mais si ça se reproduit pas ça va
Pierre-Yves, - je voulais te parler de la réunion de bla bla bla
La réunion de quoi ??? Mais pourquoi il me parle de cette réunion celui là ??
Un doute affreux s’insinue en moi, et y’a comme une pierre qui tombe au fond de mon estomac, je regarde à nouveau le téléphone.
Purée c’est pas le même Pierre-Yves. Celui là c’est un des chefs de la mission, quelle conne mais quelle coooooooooooooonne, je viens d’envoyer chier le chef.
Je suis allée piteusement m’excuser après, m’enfin je sais pas, même encore maintenant quand je le croise il me regarde d’un drôle d’air…

L’autre date plus.
J’étais en seconde. En cours de maths. Nous avions une fois tous les 15 jours un cours de soutien par demi-classe, lors duquel nous faisions des exercices et des corrections interminables.
J’ai toujours été une bonne élève. Si je n’écoutais pas toujours en classe, je lisais ou j’écrivais sans bruit. Bref pas trop le genre à me faire remarquer.
Lors de ce cours, la correction se passait dans un certain brouhaha, c’est pourquoi je ne pris pas de précautions avant d’exprimer le contenu de ma pensée dans l’oreille de ma voisine, par un retentissant « Qu’est ce que je m’emmerde !! » qui résonna dans un silence assourdissant, tout le monde s’étant tu exactement à ce moment là.
Stupeur dans la classe, tous les regards tournés vers moi, j’ai cru mourir de honte.
Idem je suis allée m’excuser après le cours, en inventant que j’avais fini mes exercices et que donc je n’avais plus rien à faire.
En conséquence de quoi, la prof veilla toujours à ce que j’ai grandement de quoi m’occuper lors des cours suivants, merci à elle.

La morale de cette histoire, c’est que même après 15 ans, je n’ai toujours pas appris à réfléchir deux secondes avant de parler…

Du coup je blogue, c’est moins risqué.





Publié dans kalouetteandco

Commenter cet article

indianisa 20/11/2008 12:51

Ah ouais ! Pas mal non plus ! lolbises !

Barbara 19/11/2008 14:36

Très très drôle, ça m'a rappellé une grosse bourde que j'ai fait au boulot, il y a quelques années.Bises

marie 18/11/2008 15:58

mouarf! Et pendant combien de temps as-tu eu un comportement étrange à la suite de ça?

marie groette 17/11/2008 22:08

MDR ...je n'en peux plus, trop rire est -il bon pour la santé?????belle soirée

nanie 17/11/2008 20:57

Je me marre : c'est trop fort ;-)