La complainte de Ptit Louloo

Publié le par Kalouette

IMG_1144.JPG

Souvenez vous mes amis, nous avions laissé Ptit Louloo après 2 jours d'école, la bouche pleine de tendres morceaux de ses petits camarades de classe, et le vocabulaire d'un enfant de 18 mois, les bons jours.

 

Que s'est il donc passé ensuite?

 

Rien de drôle c'est sûr.

Nous avons très vite été convoqués par la maîtresse pour discuter des soucis de comportement de Ptit Louloo.

La maîtresse nous a conseillé un suivi à la fois orthophonique et psychologique.

Si vous avez des enfants pour qui tout va bien à l'école, profitez mais profitez en bien.

Je vous passe les détails sur le stress tous les soirs à la récupération de l'enfant, savoir si oui ou non il a mordu, tapé, coupé un enfant en rondelles à la cantine.

Je raconterai aussi plus loin les regards lourds de reproches de certains parents, les enfants qu'on croise et qui tous assènent le même verdit ;

 

Ptit Louloo il est MECHANT

 

Et mon fils à ses mots de bien entendu se conformer au jugement en jouant au monstre, et en se précipitant sur eux en criant.

 

Nous avons commencé dare dare les séances d'orthophonie.

Après des débuts un peu dur, des colères pour ne pas y aller, des colères pour ne pas me quitter, ça a plutôt bien fonctionné.

Nous avons pris rendez vous au CMP (centre medico psychologique), il a fallu attendre deux mois pour un rendez vous, mais fin novembre Ptit Louloo a commencé un atelier thérapeutique tous les vendredis matins, en compagnie d'autres enfants.

 

Tout le mois de novembre il nous a fait vivre l'enfer.

Tout était prétexte à colère, coups. Il se roulait par terre devant l'école, chez l'orthophoniste, à la maison, partout.

Là aussi je ne remercie pas les mamies qui font des commentaires, et certains adultes qui ont même traversé la rue pour venir commenter la situation.

Bien entendu j'étais enceinte de 8 mois, trop facile pour le porter à l'écart des regards.

 

Mi-décembre je suis à nouveau convoquée par la maîtresse.

Si scolairement ça va, le comportement a empiré.

Elle me propose de ne le prendre que le matin.

Le lendemain je suis convoquée par la directrice, qui insiste vivement sur le fait que la situation doit s'améliorer, vite.

 

Là j'avoue je sombre un peu, je ne sais plus trop quoi faire... Après tout si je peux gérer au parc ou à la maison, je ne suis pas dans l'école et nous avons beau répéter et répéter les consignes, c'est compliqué de faire plus.

Heureusement Monsieur Kaloo garde espoir, et nos psy personnels nous sont d'un grand secours.

 

Pendant les vacances le petit frère tant attendu rejoint la famille.

Courant janvier on prend nos marques, c'est pas trop évident de gérer le tout petit bébé, et Ptit Louloo qui ne va à l'école que le matin, les rendez vous orthophonistes, le CMP.

Tout doucement les colères se calment un peu. Mais la maîtresse trouve que le comportement a empiré...

 

Et pendant les vacances de février ça se produit.

Ptit Louloo a commencé à parler.

Ca a fait rigoler mon amie Nane, mais j'ai quasi chialé quand il a dit "ballon", 2 syllabes non répétées, le rêve.

 

Depuis ça va à toute allure.

On est passé à 3 séances d'orthophonie par semaine, il travaille l'articulation, le truc où il faut vraiment être motivé.

Il va avoir quatre ans dans un mois, il commence enfin à dire des mots.

La syntaxe n'est pas là, il a beaucoup de retard, mais il associe 4, 5 mots, il essaye.

Et il ne se roule plus par terre quand il est contrarié.

Il nous crie dessus, nous insulte, nous tape un peu parfois, mais il suit le mouvement.

Et surtout il joue calmement. Terminé les hurlements dans sa chambre, les jouets qui s'entrechoquent, il construit.

C'est toujours des bagarres de chevalier, mais on met les armées en ordre avant de tout casser.

 

La semaine dernière j'ai enfin osé redemandé à la maîtresse comment ça allait.

Et elle me confirme que ça va mieux. Dans la cour c'est toujours dur avec les grands, mais dans la classe ça va.

Elle m'a même reparlé de le reprendre à la journée, on doit se voir la semaine prochaine pour en discuter.

 

Bon, on va y aller doucement.

Je vais le garder pour déjeuner, ne pas le mettre tous les après-midi.

Et puis je sais qu'il y aura des retours en arrière sûrement, des moments où il est moins bien, fatigué.

 

Depuis septembre, je n'ai pas blogué, j'ai à peine travaillé.

J'ai beaucoup déprimé, tenté de comprendre ce que nous avions raté avec Monsieur Kaloo, comment nous pourrions aider notre fils à ne pas être stigmatisé, et à savoir se comporter en société.

J'ai quelques réponses, que je partagerai peut-être dans de prochains billets, même si chaque histoire est différente, et que dans cette relation avec nos enfants malgré toute l'aide qu'on peut recevoir on est bien obligés d'avancer seul.

 

IMG_1143.JPG

Publié dans Ptit Louloo

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Miss A. 02/04/2011 22:18



Ah d'accord. Intéressant à comprendre, à savoir.


Sinon, ou, ça existe aussi en maternelle. Mais comme notre école n'a pas de maternelle, la classe thérapeutique maternelle se trouve dans une autre école (et la classe thérapeutique cycle 3 dans
une troisième école encore !)


Bises du samedi soir.



JOe 31/03/2011 23:06



Ben un grand bravo pour ne pas avoir baisser les bras. Bravo aussi à Ptit Louloo pour tous les progrès qu'il fait.: ça ne doit pas être facile pour lui aussi. Bizzzzzzzzzzzz et bon courage pour
la suite.



Kalouette 01/04/2011 14:30



oui c'est lui qui en bave le plus c'est clair. Mais il est super courageux



Miss A. 31/03/2011 22:16



WAOUH ! Ma belle, je te tire mon chapeau pour toute la patience et l'énergie dont tu as dû (et dois encore) faire preuve pour aider ton p'tit Louloo à avancer !


En tant qu'instit (eh oui, on s'refait pas !), je m'demande..... Y'a pas de classe thérapeutique, par chez vous ? chez nous, il y en a une, pour le cycle 2 (CP, CE1) et ils font du très bon
boulot avec les p'tits bouts ! Une prise en charge complète, fonction de leurs besoins, des activités diversifiées, une présence de tous les instants, et des p'tits loups qui deux ans plus tard
réintègrent une classe dite "classique" (et même dès la deuxième année, mais seulement partiellement).


Mais bon, peut-être que ton p'tit Louloo n'a pas "le profil" des enfants qui fréquentent ces classes... C'est juste que cette façon d'avoir du mal à s'intégrer, du mal à savoir comment se
comporter avec les autres, ça me fait penser aux p'tits bouts qu'on a ici...


En tout cas, toutes mes félicitations à ton p'tit prince pour les progrès de ces derniers temps et plein de courage encore pour toi et ton Kaloo pour l'accompagnement des progrès encore à venir !



Kalouette 01/04/2011 14:29



merci pour ton message. En fait je ne sais pas si ça existe en maternelle... Au CMP ils n'en n'ont pas parlé, d'après ce qu'ils ont dit visiblement le comportement est vraiment lié à la
frustration du retard de langage.



maryline 31/03/2011 18:58



Courage ma belle! Le plus dur est fait!


 



Kalouette 01/04/2011 14:28



j'espère, j'espère...