Même joueur joue encore

Publié le par Kalouette

Je me demande si je me suis pas fait le boss de fin de partie hier soir.
Ou au moins j’ai pris 1000 points d’expérience d’un coup.

Hier c’était jour de déménagement, montée des bureaux, des PC et des gens au 4ème étage, changement d’ascenseurs toussa toussa, obligée de mettre 5 minutes de plus pour récupérer mon capuccino vanille (à quand une pétition pour mettre des capuccino vanille dans les machines à café des étages, hein ?), et vue imprenable sur l’A4 embouchonnée.
Tout se passa bien.
A savoir que oui ma place est merdique en plein milieu du bureau donc tout le monde peut voir que je bosse toute la journée et que de toute façon j’ai pas accès aux sites sur lesquels j’aimerais faignasser si je pouvais.
M’enfin moi j’ai eu du réseau tout de suite, comprenez j’ai eu le droit de retravailler immédiatement avec des cartons et des câbles qui me passaient au-dessus de la tête, des gens qui criaient et d’autres qui venaient visiter. Trop sympa.

C’est à ce moment là dans le jeu, quand tu te sens à l’aise dans ton environnement, que tu baisses ton arc et que tu te tires une flèche dans le pied.

Ainsi hier soir, 18 heures, je suis déjà en retard mais je pourfends quelques ennemis pour l’honneur.
18h01 je cours comme une dératée dans le couloir pour rejoindre mes ascenseurs chéris, et je retrouve à cette occasion une de mes collègues, que nous appellerons sobrement A., afin que personne ne la reconnaisse, même s’il faut bien avouer que dans cette histoire la pauvre n’a fait que suivre le mouvement.
Nous montons dans l’ascenseur donc.
J’avise alors un bouton -2, et me dit que peut-être, nous pourrions descendre directement au parking par cet ascenseur, au lieu de nous arrêter au rez-de-chaussée, de traverser encore un long couloir et de descendre les deux derniers étages à pied. Et effectivement en badgeant j’arrive à appuyer sur le bouton -2, et nous voilà parties.

En bas, nous arrivons dans un long couloir, parsemé de portes oranges toutes fermées à clef, et sur lesquelles des petites plaques argentées indiquent le nom prometteur de Réserves. Moi je vous le dis, en cas de guerre je sais où sont planquées toutes les tablettes de chocolat du ministère, vous saurez donc où me trouver.
Au bout du couloir, là où nous espérions pouvoir accéder au parking, une porte qui montre vers l’extérieur, et en haut, une porte à n’utiliser qu’en cas d’évacuation, avec déclenchement du plan Orsec en cas d’ouverture.
Rebroussant prudemment chemin, nous nous décidons à retourner à nos premiers ascenseurs, quand soudain j’en aperçois un autre, plus proche, et qui si j’ai bien retenu la configuration du bâtiment devrait nous amener direct au rez-de-chaussée à l’endroit de la porte pour atteindre le parking.
Je convaincs A. de l’emprunter, et nous appuyons sur le bouton d’appel.
Quelques secondes plus tard la porte s’ouvre.
Nous entrons, elle se referme.
J’appuie sur RDC, rien ne se passe.
J’appuie sur RDC en badgeant, rien ne se passe.
A. appuie sur tous les boutons rien ne se passe.
A. appuie sur le bouton -2, sur le bouton d’ouverture des portes, rien ne se passe.

Enfer et damnation, nous sommes bloquées dans l’ascenseur, dans un couloir que sûrement personne n’emprunte à part en cas de guerre, nous allons mourir là et dans des milliers d’années des archéologues retrouveront nos cadavres desséchés agrippés aux portes dans une ultime tentative pour nous libérer.
A. ne s’en laisse pas compter et appuie sur le bouton d’alarme.
Ah oui tiens y’avait un bouton d’alarme.

Pompier trop beau (PTB)
 : - PC Sécurité j’écoute ?
A., - oui on est coincées dans l’ascenseur 4558B, au -2
PTB, - ok vous êtes combien ?
A., - 2
PTB, - bougez pas on arrive

Euh en même temps je sais pas comment il veut qu’on bouge le monsieur mais bon…
A et moi commençons à deviser gaiement, je suis un chouia énervée parce que déjà j’étais en retard et là ce n’est pas du tout en train de s’arranger, puis bon c’est assez angoissant tout de même, j’ai juste une barre de chocolat dans mon sac, je ne sais pas combien de temps on pourra tenir, j’essaie de calmer ma respiration afin d’économiser l’oxygène.

Kalouette
, - et euh t’es claustrophobe toi ?
A., - non ça va et toi ?
Kalouette, dans un mensonge éhonté - euh non plus, enfin j’aimerais bien que ça dure pas des heures quoi
A., oui pareil…

PTB, - oui allo ?
A et Kalouette, fébriles, - oui ?
PTB, - on va demander une intervention
A et Kalouette, - y’en a pour combien de temps
PTB, - une petite demi-heure
Kalouette, - il faudrait prévenir mon mari, qu’il aille chercher les enfants.
PTB, - ok donnez moi le numéro.

Ce qui fut fait.
Soit dit en passant et à mon grand désespoir, Kaloo ne prit pas l’appel, occupé qu’il était à sauver les jeux vidéo de France et de Navarre, et puis bon un appel inconnu à 18h10, on ne voit pas qui aurait pu l’appeler…

A et moi attendions donc sagement en se racontant nos petites histoires, quand soudain des pas résonnèrent dans le couloir désert.
Un PTB en personne était venu prendre la mesure de la situation.
Il appuya courageusement sur le bouton d’appel, et nous délivra, 29 minutes avant l’arrivée des secours.

Morale de l’histoire :


           - Quand je suis enfermée dans un ascenseur je perds tous mes neurones, parce que j’aurais pu y 
             penser quand même qu’il suffisait de rappuyer sur le bouton de l’extérieur pour que la porte s’ouvre.
           - Monsieur Kaloo a ordre de répondre à tous les coups de téléphone sur son portable à partir de
             18 heures.
           - A et moi sommes devenues les meilleures amies du monde, mais elle a dit que la prochaine fois 
             elle ne me suivrait pas (fille de peu de foi…)


Mais quand même, je me demande si ce bâtiment n’est pas un peu trop fort pour moi…

Publié dans kalouetteandco

Commenter cet article

nubule 02/11/2008 08:40

wuaaa moi suis claustro , et j ose meme pas imaginer ce que j aurai fait  dans la meme situation !! lol en tout cas , j ai bien rigolé

Kalouette 02/11/2008 19:21


10 minutes c'est encore gérable
mais faut avouer on respirait toutes les deux mieux une fois sortie


Maiqueta 01/11/2008 19:21

Waouh ! Ca faisait quelques jours que j'étais pas passée, en fait depuis les mini-moi, et là, j'suis pêtée d'rire !!! Non, sans rire, t'as vraiment un grand don de conteuse, faudrait qu't'écrive un bouquin !!! ;oD

Kalouette 02/11/2008 19:22


c'est en cours...
enfin ce serait en cours si j'avais un peu plus de te temps :)


nonolerobot 31/10/2008 00:09

j'essaie d'imaginer l'architecture de ce batiment depuis que tu en parles, la seule image qui me vient, c'est un labyrinthe infernal, rien d'autre.

Kalouette 02/11/2008 19:22


EXACTEMENT


Madame T 30/10/2008 20:49

Pétard, m'arrive un truc de FOU!!!! Je suis dans un jeu "sauvez Kalouette" et ça fait 2 heures que je tourne en rond!! J'crois que je vais jamais y arriver!!!LOL!!!Le visiteur qui est resté 2 heures sur ton site, c'est moi!! MDR!!!!Bises du soir!!! Bon maintenant faut que j'arrive à ressortir!!

Kalouette 02/11/2008 19:23


oups
suis même pas venue te délivrer

ça va tu t'es pas trop ennuyée au moins?


marie 30/10/2008 17:42

Ne rêve pas non plus.

Kalouette 02/11/2008 19:23


pfffff
ptite joueuse